L’éducation de l’American Amstaff

amstaff

Nombreux sont les amateurs de chien qui redoutent l’American Amstaff, pourtant avec une bonne éducation, il peut être un vrai amour.

Une éducation très précoce

En France, l’American Amstaff est  considéré comme une race de chien potentiellement dangereux. Pour élever ce chien donc, il faut prendre les meilleures précautions. Et la première reste une éducation bien réalisée. Pour que l’animal puisse bien assimiler les leçons, son apprentissage doit commencer dès 6 mois. C’est-à-dire que le dressage doit débuter très tôt. Sinon, cela risque d’être problématique au fur et à mesure qu’elle tarde. Le chien ne sera plus réceptif. Et plus grand il peut montrer des signes d’agressivité si il est mis sous pression. Dès qu’il peut se séparer de sa mère, il est nécessaire de commencer son éducation.

Avant tout, être propriétaire d’un chien de cette race engage une grande responsabilité. Celui-ci doit se consacrer corps et âme à sa bête. Lors des premiers mois d’éducation, il doit être attentif. Il doit aussi apprendre à connaitre son animal. Chaque chien a sa personnalité. Pour vraiment être en communion avec l’a bête, il faut chercher à le comprendre. L’objectif est d’abord asseoir une relation maître/chien. L’animal doit impérativement savoir qui commande. Il ne faut jamais le laisser imposer son caractère parfois dominateur. Si le dresseur n’y arrive pas, cela peut tendre vers des défis permanents venant du toutou.

La force tranquille de l’American Amstaff

Le rôle du maître est donc très important pour l’évolution de son chien. La loi exige que les propriétaires doivent faire passer leur bête par divers tests. Ensuite, le chien obtient une sorte de certificat de bonne conduite. Ces procédures feront reculer les éleveurs négligents. Mais il faut savoir, que l’American staff est un chien d’un naturel doux et patient. Bien éduquer, il ne répondra jamais aux provocations de ses congénères, petits ou grand. Bien qu’il soit un guerrier dur et très violent. Il est aussi très aimable avec les enfants. Quand il ressent leur affection, il devient très protecteur. Ainsi, la race est aussi un animal de garde.

Pour qu’il vive en harmonie dans la maison, où il se pourrait qu’il y ait d’autres chiens, des mesures s’imposent. Dès son plus jeune âge, il doit être mis au contact avec beaucoup de personnes. Histoire qu’il s’habitue à la présence de gens. Il doit aussi être mis en contact régulier avec les enfants. Quand il s’y habitue, le propriétaire sera sur que l’animal sera leur meilleur compagnon de jeu. Pour les étrangers, il n’y a pas mille façons. Soit c’est la muselière, ou le maître peut l’enfermer dans un enclos durant la visite. Pour les proches qui n’habitent chez le propriétaire, il faut les lui faire connaitre dès son jeune âge. Cela participe à son dressage.

Ballades bien réglées

L’équilibre du chien dépendra des sorties effectuées chaque jour. Chien aux gènes très ancienne, l’Amstaff américain doit se dégourdir régulièrement les pattes. Sinon, il risque de le manifester à sa manière dans la maison. La muselière est obligatoire. C’est exigée par la loi. Il faut se préparer à l’éventualité qu’un autre chien le provoque.