Véhicule de fonction : Avantages et inconvénients

L’attribution d’un véhicule de fonction par un employeur ou par l’Etat peut être très avantageux pour un employé, notamment quand ce dernier est sujet à de nombreux déplacements. Mais cela donne également lieu à différents inconvénients qu’il faut prendre en compte. Nous allons donc peser le pour et le contre de cette pratique souvent destinée aux cadres et aux commerciaux, afin de vous donner une idée de ce que cela représente réellement.

Les avantages

Le premier gros point positif du véhicule de fonction pour un salarié, qui est aussi ce pourquoi il est tant apprécié de nos jours, est bien évidemment le fait de pouvoir se déplacer gratuitement à des fins professionnelles et personnelles. Ce qui veut dire que vous n’aurez aucun frais lié au véhicule en question, que ce soit le carburant, le coût d’achat, la carte grise, l’entretien ou encore l’assurance. Notez que certaines entreprises vous proposent même de choisir la voiture que vous souhaitez acquérir.

Mais ce n’est pas le seul avantage, puisque l’attribution d’un véhicule de fonction est effectuée de manière contractuelle, c’est-à-dire que votre employeur sera dans l’obligation d’avoir votre accord s’il souhaite vous le retirer ou ne serait-ce que modifier les termes du contrat. De plus, dans le cas où ce dernier aurait une bonne raison de vous demander de le céder, cela donnerait sûrement lieu à une augmentation de salaire en contrepartie.

Les inconvénients

L’obtention d’un véhicule de fonction est quelque chose qui fait rêver beaucoup de monde et il est vrai qu’il donne lieu à de nombreux avantages comme nous venons de le voir. Mais il y a tout de même quelques contraintes qu’il est important de notifier, à commencer par le fait que c’est un critère pris en compte dans l’élaboration de votre salaire. Ce dernier sera ainsi généralement moins élevé que ce qu’il aurait pu être en temps normal, bien que la perte engrangée soit souvent moins coûteuse que le total des frais liés à l’acquisition et l’entretien mensuel d’un véhicule.

Un autre inconvénient est qu’il y aura une augmentation de vos impôts. En effet, le véhicule de fonction n’est pas totalement gratuit, vous devrez préciser cet avantage sur votre déclaration d’impôts et cotiser pour le financer en partie. Vous aurez généralement le choix entre deux options ; la déclaration au forfait (9 % du prix d’acquisition du véhicule) ou la déclaration des frais réels (10 % du prix d’acquisition si la voiture a plus de 5 ans et 20 % si elle a moins de 5 ans).

Enfin, il est important de rappeler que cela restera un véhicule qui appartient à votre entreprise, ce qui veut dire que vous devrez le rendre en fin de contrat et le céder provisoirement lors de longues périodes d’inactivité professionnelle dans certains cas.