Contester le TEG de son prêt en justice

TEG

Depuis quelques années, certains prestataires de service proposent d’aider des emprunteurs à contester le TEG (Taux Effectif Global) de leur prêt en justice. La procédure permettrait de faire des économies substantielles sur le coût total du crédit. Ce type d’offres attire de nombreux emprunteurs, mais les professionnels de l’expertise TEG sont sceptiques quant à la légitimité et la légalité de ce type de démarche.

En quoi consiste la contestation du TEG

Le TEG fait partie des éléments qui font gonfler la facture du prêt. Il est composé de tous les frais imposés par l’établissement prêteur comme les frais de dossier, les assurances, etc. et son calcul est assez complexe et reste flou pour les emprunteurs.

Ceux qui considèrent que leur TEG est trop élevé peuvent alors assigner leur banque en justice et demander au tribunal de revoir son montant ou de rembourser une partie des intérêts déjà payés. Dans certains cas, il s’agit de remplacer le taux d’intérêt appliqué à son crédit par le taux d’intérêt légal, qui est beaucoup plus intéressant puisqu’il revient moins cher et réduit considérablement le prix de revient de l’emprunt.

L’avis d’un spécialiste

Pierrick Houga, ancien banquier désormais expert financier, pour sa part, n’est pas très convaincu de la fiabilité des procédures proposées par les sociétés d’expertise TEG qui se disent en mesure d’aider les emprunteurs pour procéder à la contestation de leur TEG devant le tribunal.

En effet, ce ne sont pas tous les cas qui seront pris en compte par les tribunaux et des demandes restent souvent sans réponse alors que les tarifs demandés par les prestataires sont élevés. Les demandes qui manquent de pertinence ne sont tout simplement pas traitées par les juges bancaires et les avocats des banques.

La prudence est de mise

Face à la recrudescence des prestataires qui pullulent sur le web et promettant monts et merveilles aux emprunteurs, les experts et les tribunaux mettent ces derniers en garde contre les agissements de certains d’entre eux. Si vous comptez recourir à la contestation de votre TEG, il est fortement recommandé de bien choisir l’expert auquel vous allez vous adresser pour éviter de vous faire arnaquer.