Crédit à la consommation : éviter de dépasser le seul de surendettement

credit conso surendettement

De plus en plus de français ont recours à un credit à la consommation pour financer leur projet. Facilement obtenus via l’abondance des organismes financiers, ainsi que le taux d’intérêt de plus en plus bas, ces crédits restent de vraies solutions fiables pour l’amélioration du cadre de vie de la majorité des ménages. Pourtant, le risque de surendettement est à prendre avec beaucoup de sérieux. Des points spécifiques méritent plus de rigueur de la part de tous les acteurs.

Pourquoi avoir recours aux crédits à la consommation ?

La plupart des ménages français optent pour les crédits à la consommation afin de gérer au mieux leur quotidien. 85% l’utilisent pour s’offrir une voiture pendant que 82% les trouvent intéressants pour financer rapidement leurs travaux de rénovation. Seuls 60% les emploient pour financer les études de leurs enfants. Telles sont les priorités des causes amenant les Français à requérir à un crédit à la consommation. Ces prêts facilitent la budgétisation familiale, et harmonisent parfaitement la balance financière de chaque ménage. Néanmoins, cette facilité d’obtention ouvre de nombreux risques de surendettement pour les demandeurs.

Se fier à des institutions financières modernes et fiables

Certes, le crédit à la consommation est avantageux, d’autant plus qu’on peut emprunter à partir de 500 euros et ceci à un taux extrêmement avantageux. Ceci dit, pour éviter de sombrer dans une situation de surendettement, il est impératif d’analyser correctement les possibilités de remboursement des demandeurs. Le surendettement est négatif tant pour le solliciteur que pour l’organisme prêteur. Pour sa part, l’organisme financier utilise des outils performants tels que le crédit scoring afin d’évaluer la fiabilité et la solvabilité d’un dossier de demande de crédit. Et la mesure politique du fichier positif, censée pallier à ce problème, affiche déjà quelques retombés positifs. Et ce malgré le fait qu’il ne soit pas encore définitivement opérationnel. Les demandeurs seront mieux avertis et protégés s’ils ont recours à des organismes utilisant ce genre de procédé.

Une responsabilisation individuelle

Et enfin, pour éviter de tomber dans le surendettement, de perdre du temps et de stresser pour rien, une autosensibilisation demeure de loin la solution la plus efficace. Avant de faire une demande de crédit, il est utile de savoir que toute personne est tenue de rembourser ce qu’elle a emprunté. Aussi, il est important de n’engager qu’un crédit pouvant être acheminé à termes. D’ailleurs, les types de petit crédit, ou les crédits entre particuliers pour de petites sommes existent également parmi la grande liste des crédits à la consommation.

Complément d’information :  : https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_portant_réforme_du_crédit_à_la_consommation