Le style de vie à adopter pour un coliving au Luxembourg

Le style de vie à adopter pour un coliving au Luxembourg

Coworking, Colocation, covoiturage, coliving, ce préfixe « co » désigne beaucoup de choses. La première c’est assurément le sens du partage. Partager une voiture, partager une habitation.

En latin « co » signifiant avec. Pour des raisons purement financières ou tout simplement par sens du partage, la tendance est actuellement au coliving. Un art du vivre ensemble et de partager des espaces communs.

Le coliving, mode d’emploi

Concept tout droit venu des États-Unis, le Coliving commence à prendre de plus en plus de place en Europe. Proche de la colocation, son fonctionnement repose surtout sur une économie des fonctionnalités qui favorise plus l’usage que la propriété. D’une manière plus concrète, le coliving prend place autour d’un lieu ouvert au plus grand monde. Il peut s’agir d’une cuisine, un jardin ou des espaces de détentes.

Tout le contraire donc des espaces privés qui sont constitués par les chambres, les studios individuels et les appartements de taille relativement modeste. La mutualisation de ces endroits prend plus de sens au vu de la densification des zones urbaines. Aussi, le coliving permet de vivre dans de grands espaces, des logements plus vastes à un cout moindre. Comme dans le cadre d’un coliving Luxembourg par exemple.

À qui s’adresse le coliving ?

Le coloving est en quelque sorte un dérivé du coworking. La génération des millénaux est actuellement en train de révolutionner le monde du travail, de nouvelles tendances émergentes. Surtout dans le fait de vivre en société. Le monde de la finance immobilière est en train d’assister à un mouvement qui va affecter la façon d’habiter.

Le coliving c’est surtout la rencontre entre une communauté, l’économie collaborative et le développement de services. Il s’agit d’observer ici une notion d’habitat partagé en proposant aux résidents des garanties solides : accès internet, charges courantes, assurances… Sur le marché, deux tendances s’opposent nettement : tout d’abord une version moderne et très contemporaine. Un coliving qui permet aux jeunes d’aujourd’hui de s’épanouir grandement dans un endroit très cosy.

Le second cas de figure c’est un coliving un peu moins glamour : par exemple trouvez un chez – soi dans les grandes agglomérations. Situation souvent difficile à vivre. Ainsi beaucoup de personnes optent pour un chez-soi de taille raisonnable quitte à partager les pièces de vie commune. Cela permet de réduire grandement les couts de vie.

Le coliving comme étant un style de vie à part entière

Sous cet angle, le choix est plus une question d’améliorer son pouvoir d’achat. Son standing en d’autres termes. Tout le principe repose sur le fait d’avoir à sa disposition un lieu de vie très huppé, moderne et avec des espaces de vie commune très luxueux et une flopée de services abordables (salle de sport, spa…)

Le coliving permet donc de se simplifier la vie sans avoir à se soucier des charges quotidiennes tout en profitant d’un cadre de vie luxueux. Il se repose aussi sur une forte volonté de vivre dans une communauté qui partage les mêmes valeurs et les mêmes passions. Pour qu’elle puisse fonctionner, une communauté doit être de taille modérée (c’est-à-dire comptant tout au plus une vingtaine de personnes).