Comment devenir couvreur professionnel ?

couvreur professionnel

Tout simplement prêt à changer de carrière où vous êtes encore jeune à la recherche de destins professionnels ? Il peut être difficile de trouver le bon métier. C’est pourquoi il est préférable de prendre votre temps et de vous renseigner sur différentes possibilités d’emploi. Être couvreur en particulier est un bon travail pour ceux qui aiment être à l’extérieur de quatre murs du lundi au vendredi. Seulement, il y a des qualifications et des conditions requises que nous allions découvrir ici avec vous.

Les rôles d’un couvreur professionnel

Avant de vous lancer dans la formation pour devenir couvreur, n’est-il pas mieux de connaitre un peu le métier ? En fait, le métier de couvreur consiste à réparer et à remplacer / installer les toits de maisons ou de locaux commerciaux. Ils travaillent avec des matériaux tels que bardeaux, tuiles, ardoises, bitume et tôles (acier, cuivre et aluminium). C’est avant tout un travail physiquement exigeant qui nécessite de grimper sur les toits, de travailler avec des matériaux et des outils volumineux ou lourds et autour du bitume chaud.

Il doit se plier, s’agenouiller tellement de fois, ainsi que réaliser son travail pendant le temps très chaud. Pour les travaux en toitures, un expert en la matière comme ce couvreur professionnel dans le 17 résiste à la pluie, à la neige, au soleil et à l’usure quotidienne pendant des années. En toutes ses dures conditions, il est toujours obligé de rendre une haute qualité de travail.

Ce n’est pas pour vous faire peur, mais, il faut être réaliste, ce poste a besoin d’une personne physiquement forte et solitairement stable qui n’a pas peur de la hauteur de gros engins. Et même s’il n’est pas un travail totalement intellectuel, la pose de toiture nécessite également de l’intelligence, car toute mission ne se ressemble pas. Parfois, il y a des imprévus et chaque cas est unique.

Un travail pour tous

Après avoir connu le rôle, vous devez savoir si le poste est fait pour vous. Mais sachez que, même s’il nécessite autant de force, vous n’avez pas besoin d’être aussi fort que Rambo pour devenir couvreur. Car, bien que la toiture reste définitivement un domaine dominé par les hommes, les femmes qui souhaitent revendiquer sont fortement soutenues.

Il existe bel et bien des femmes ayant des carrières dans le domaine de la toiture à des fins de mentorat et de réseautage et offre également des opportunités de formation et d’éducation. Les femmes apportent de nouvelles perspectives, des expériences et d’évolutions diverses sur le terrain. Les entreprises de toiture ont compris à quel point le recrutement et la responsabilisation de femmes professionnelles sont essentiels au succès de leurs équipes.

Alors quelles formations suivre ?

Alors que de nombreux couvreurs peuvent apprendre le métier par le biais de programmes d’apprentissage ou provenir d’un emploi dans la construction ou la menuiserie, de nombreux couvreurs apprennent et perfectionnent leur métier lorsqu’ils sont au travail. Cela en fait une carrière particulièrement attrayante pour ceux qui cherchent à entrer dans un nouveau domaine.

Il n’y a pas d’exigence spécifique en matière d’éducation pour commencer une carrière en toiture, bien que les mathématiques, l’enseignement professionnel, la lecture de plans directeurs et le dessin mécanique puissent tous être bénéfiques pour un couvreur éventuel. Étant donné que la plupart des apprentissages se font vraiment petit à petit, les nouveaux couvreurs travailleront aux côtés de gens de métier expérimentés et auront un aperçu de l’utilisation des outils, de l’équipement et du matériel nécessaires pour effectuer un travail.