Comment connaitre son poids de forme ?

fruit

Le poids de forme, c’est le poids pour lequel vous vous sentez bien aussi bien physiquement que moralement, mais c’est aussi le gage d’une bonne santé. Contrairement au poids de santé déterminé par l’IMC ou l’Indice de Masse Corporelle, le poids de forme ne relève pas d’un calcul standardisé, mais plutôt d’un parcours personnel. Il est ainsi possible d’avoir un poids forme sans avoir l’IMC attendu par la taille et l’âge.

Découvrir son poids de forme n’est donc pas facile à faire, mais des moyens existent bien sûr.

Halte à la silhouette fantasmée

Le poids que vous rêvez d’avoir n’est pas toujours celui dans lequel vous allez trouver votre équilibre. En général, il est situé à plus de 5 kg maximum du poids de forme. Parfois, il est impossible d’aller contre la génétique, et il faut donc apprendre à vivre avec ces 5 kg en plus.

  • La morphologie est aussi considérée dans le poids de forme, car une personne avec une ossature épaisse ne pourra jamais être filiforme.
  • Également, le métabolisme est à prendre en compte, si vous brûlez peu d’énergie, vous ne pourrez avoir un poids plume qu’en étant toujours en restriction.

Pour ce qui est de l’IMC, il faut relativiser cet indicateur, car c’est plus un calcul de risque pour la santé que le poids idéal. Une personne de 80 kg avec un IMC 30 n’arrivera jamais à un IMC 20. Le but est d’aller vers une diminution de la silhouette qui est bénéfique pour la santé que de chercher une perfection irréalisable. (Découvrez comment se calcule l’IMC)

Une personne mince qui ne mange rien n’est pas dans son poids de forme, elle a un poids idéalisé, mais c’est source de déséquilibres.

Aussi, suivre constamment un régime engendre des frustrations, et cela ne satisfait pas la notion du bien-être. Le but du poids de forme est d’avoir un bon équilibre alimentaire, redonner à l’alimentation sa fonction nourricière et apaisante.

Continuer à Se faire plaisir

On a tous un rapport différent avec l’alimentation, c’est lié à notre histoire et à notre enfance ainsi, la standardiser conduit toujours à un échec.

Pour ne pas tomber dans l’obsession, analysez ce que vous mangez et en quelle quantité tout en revoyant vos erreurs nutritionnelles. Aussi, ne considérez pas les aliments comme des ennemis, mais plutôt comme des alliés. Pour cela, vous devrez apprendre à écouter votre corps, à tenir compte de la réalité et à ne pas vous frustrer si vous mangez en grande quantité ou si vous grignotez.

Mais également, réapprenez à vous faire du bien en mangeant. Vous devrez sortir de table rassasié et apaisé parce que si ce n’est pas le cas, vous allez grignoter. Autorisez-vous à manger ce que vous voulez pour ne pas craquer ensuite. Mangez sans culpabiliser, car ça fait du bien. N’oubliez pas que bien vous nourrir, c’est aussi guérir votre esprit et votre corps, votre capital le plus précieux. Il faut parfois se lâcher pour arriver à maigrir.