La méthode d’implants capillaires DHI pour quelles ethnies ?

La méthode d’implants capillaires DHI pour quelles ethnies ?

Les cheveux sont classés en trois catégories ethniques, les cheveux d’origine africaine, d’origine caucasienne et d’origine asiatique. Chaque ethnie de cheveux présente des avantages et des inconvénients. C’est pour cette raison qu’il est important de connaitre les caractéristiques de ses cheveux quand on envisage de faire une greffe de cheveux, afin de choisir le bon spécialiste et d’éviter des complications. Comment les différents types de cheveux se comportent face à l’application de la technique d’implant capillaire DHI ? Les cheveux d’origine asiatique sont plus actifs donc ils perdent plus d’eau que les cheveux caucasiens et africains. Il ne convient donc pas de stocker ce type de cheveux. Lors d’une greffe de cheveux, les cheveux prélevés sont stockés, il est important de les conserver dans des conditions optimales et de les transférer rapidement afin qu’ils restent en vie. En prenant en compte ces paramètres, la technique d’implantation qui convient le mieux aux personnes asiatiques est la DHI. Avec cette technique, le temps entre l’extraction et l’implantation du greffon est assez court, le greffon reste donc en bon état.

Implant pour les cheveux caucasiens

Les cheveux caucasiens sont plus denses, ce sont des cheveux raides, ondulés ou quelques fois bouclés. Ces cheveux sont répartis en plusieurs couleurs entre le noir, le jaune jusqu’au brun. La couleur des cheveux définit aussi leur densité, les cheveux blonds par exemple sont les plus denses. On compte en moyenne 146 000 mèches, tandis que les cheveux roux sont les moins denses avec 86 000 mèches. Les Caucasiens constituent l’ethnie au sein de laquelle les nombres de pertes de cheveux sont les plus importants, en tout cas plus que chez les Africains et les Asiatiques. L’alopécie androgénique est la forme de perte de cheveux la plus répandue c’est aussi l’ethnie qui fait le plus appel aux implants capillaires sur https://www.aesthetis-paris.fr/implant-capillaire-paris.html. Chez les Caucasiens les zones qui manquent de cheveux sont plus larges parce que la zone partant du bout du nez à l’arrière de la tête est plus longue que la zone partant du haut de la tête, d’une oreille à l’autre.

Greffes de cheuveux

La race confère plus d’avantages à certains qu’à d’autres quand il s’agit des implants capillaires. Les Caucasiens ont besoin de plus de greffons lors de greffes de cheveux afin d’obtenir l’aspect fourni, en tout cas plus que les Asiatiques et les africains. Par contre, les Caucasiens sont dotés de cheveux souples, tandis que les cheveux africains sont les plus crépus et les cheveux asiatiques sont moyennement souples. Pendant que les cheveux asiatiques ont des racines très longues, les follicules pileux des cheveux caucasiens sont assez courts. Du fait de cette particularité, la collecte des greffons pendant la greffe des cheveux est plus aisée chez les Caucasiens. Cela permet d’éviter des lésions ou autres dommages que le follicule pileux pourrait subir. Par contre les cheveux asiatiques et africains sont plus enclins à subir ces dommages, surtout les cheveux africains qui sont bouclés. Le risque de transsection est diminué de beaucoup et les techniques de la FUE, DHI et de la greffe sur cheveux non rasés sont faciles d’application.